GEOTRANSFO

Forum pour géocacheurs trans-frontaliers voulant se tenir au courant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les collégiens favorisent un tourisme de mémoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CIOL64



Date d'inscription : 13/11/2013
Messages : 178

MessageSujet: Les collégiens favorisent un tourisme de mémoire   5/10/2015, 19:11

Les élèves « Gardiens de la mémoire » de la classe de 3e 4 du collège Mac-Mahon de Woerth
ont présenté jeudi leur projet de parcours de géocaching aux professionnels du tourisme en
vue de nouer avec eux un partenariat – de quoi pérenniser et valoriser leur « chasse aux
trésors » à travers les monuments commémoratifs de la guerre de 1870.
Ils s’investissent à fond. Les élèves 3e 4 du collège Mac-Mahon de Woerth suivant l’option langue
et culture régionales prennent sur leur temps libre pour faire avancer leur bébé : entre midi et la
reprise des cours, ou pendant une heure creuse, ils se retrouvent au centre de documentation de
d’information de l’établissement pour peaufiner les questions des quatre parcours destinés à
valoriser et faire connaître de manière ludique les monuments commémoratifs liés à la guerre de
1870 qu’ils sont en train de concevoir. Et cela grâce à un système ayant actuellement le vent en
poupe : le géocaching.
Faire en sorte que le travail de la classe fasse partie de l’offre
touristique du secteur
Le principe : les promeneurs, d’ici ou d’ailleurs, seuls ou en famille, seront baladés d’un monument
du territoire à un autre via ses coordonnées GPS. Mais la promenade serait bien fade si le projet
s’arrêtait là. Les élèves ont donc imaginé une sorte de chasse aux trésors. D’où les heures de
temps libre passées à penser aux parcours et aux questions auxquelles les promeneurs devront
répondre — ce projet est le prolongement d’un travail mené par la même classe l’an dernier : les «
Gardiens de la mémoire » avaient alors commencé par « adopter » un monument commémoratif de
la bataille de 1870, passant leur temps libre à nettoyer les édifices et étudier leur histoire ( DNA du
8 mai).
Selon leur rythme, les visiteurs auront le choix entre quatre parcours : l’un d’une dizaine de
kilomètres (départ au château de Woerth – sentier des Turcos – Froeschwiller – Elsasshausen et
retour à la mairie), un autre de dix-sept kilomètres (départ du château – sentier des Turcos –
Froeschwiller – Elsasshausen – Niederwald – Morsbronn et retour par la piste cyclable). Le
troisième comptera trois kilomètres (sentier des Turcos) et le dernier, sur quatre kilomètres,
permettra de découvrir les hauteurs de Morsbronn.
« C’est nous qui avons imaginé les parcours reliant les différents monuments », explique Léana, 14
ans. « Lorsque les gens arriveront devant un monument, ils auront droit à un petit descriptif de son
histoire et devront répondre à une question. La première lettre de chaque réponse correspondra à
un endroit où sera cachée une surprise », poursuit Emmanuelle, 14 ans également. Ce projet a pu
être mené grâce au soutien déjà apporté par l’agence de développement touristique du Bas-Rhin
(ADT) et l’association Alsace Géocaching.
Jeudi matin à la mairie de Woerth, la classe a présenté son travail devant le maire Alain Fuchs, sa
première adjointe et conseillère départementale Nathalie Marajo et des représentants du Parc
naturel régional des Vosges du Nord, de l’ADT, de l’office de tourisme Sauer-Pechelbronn, du
syndicat d’initiatives de Woerth et de la principale adjointe du collège Stéphanie Hamm. « Pour que
notre projet soit intégré à l’offre touristique existant au niveau local, nous souhaiterions que l’office
de tourisme s’associe à nous pour le concrétiser », ont demandé les élèves. Ils ont donc proposé
de fournir les contenus (questions et textes), en échange de quoi, ils aimeraient que l’office de
tourisme assure la communication autour de ce parcours ainsi qu’éventuellement l’administration
web des caches et du parcours, et intègre les informations des parcours dans la base d’information
régionale utilisée par les organismes de tourisme en Alsace.
« Cela permettrait de réaliser une nouvelle valorisation de l’offre touristique autour du patrimoine
de 1870, de diversifier les moyens de communication, d’attirer dans le territoire un nouveau public
jeune et prêt à découvrir les autres sites du secteur, et d’intégrer un dispositif régional en plein
boom », ont fait valoir les élèves. Et ils ont été très bien accueillis. Chaque adulte de la salle a loué
le dynamisme et les initiatives de la classe, encadrée pour ce projet par son professeur d’histoire-
géographie Philippe Tomasetti. « Il s’agit d’une opération exemplaire. Votre travail est unique », a
notamment souligné Carole Heiligenstein, chargée de mission à l’ADT.
Les parcours seront prêts en juin
Si d’autres réunions sont au programme pour définir plus précisément « qui fait quoi » dans ce
projet, on sait déjà que l’office de tourisme Sauer-Pechelbronn devrait prendre en charge les
caches avec l’association Alsace Géocaching, et que le futur musée de la Bataille profitera des
parcours pour faire le lien entre ses collections et les lieux où se sont déroulés les combats. Il
restera encore quelques questions à régler, comme par exemple la surprise finale en fin de
parcours.
Entre-temps, d’ici les vacances de la Toussaint, les élèves auront achevé l’écriture des textes, qui
seront ensuite corrigés. Les questions seront soigneusement relues afin d’éviter les doublons, en
partenariat avec Benoit Bultel, président d’Alsace Géocaching, qui apportera aux élèves son
expertise technique. Suivra ensuite le travail de traduction et d’illustration. Le tout devrait être
terminé en juin, au moment où le musée sera opérationnel. Et tout au long de l’année, les élèves
travailleront main dans la main avec leurs différents partenaires de la culture et du tourisme.
Découvrir l’histoire de la région
« Nous avons appris des tas de chose sur l’histoire de notre région. Tout cela nous a beaucoup
apporté », se réjouit Emmanuelle, qui, comme le reste de sa classe, tient à remercier son prof
d’histoire-géo pour avoir permis la réalisation de ce projet « Gardiens de la mémoire ». « Nous
avons également appris à travailler en équipe, ajoute Léana. Ça nous a rapprochés. » Au point que
les élèves, qui l’an dernier étaient répartis dans plusieurs classes, ont demandé officiellement à
être tous réunis au sein d’une même classe cette année.

DNA: WOERTH - PROJET « LES GARDIENS DE LA MÉMOIRE » D’UNE CLASSE DU COLLÈGE MAC-MAHON
Revenir en haut Aller en bas
 
Les collégiens favorisent un tourisme de mémoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Divers les BAN] Visite de la BAN Lanvéoc Poulmic par des collégiens(iennes) le 7 avril 2010
» Tourisme : Rouen au top
» Nouveau schéma tourisme.
» Tourisme... les chiffres
» Normandie Qualité Tourisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GEOTRANSFO :: La Revue de Presse-
Sauter vers: